Logo de la FCSQ Fédération des commissions scolaires du Québec

Le gouvernement ne peut pas abolir un palier démocratique en bâillonnant l’Assemblée nationale

31 janvier 2020 13:04

Québec - La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) et l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ) dénoncent vivement l’intention du ministre d’adopter rapidement sous bâillon le projet de loi no 40.

« Cette réforme inutile suscite de plus en plus de réticences chez un grand nombre de personnes impliquées dans le réseau scolaire : parents, enseignants, élus municipaux, gens d’affaires. La réponse du ministre est de piétiner la démocratie en adoptant son projet de loi sous un bâillon. Non seulement le projet de loi est rejeté par de multiples acteurs, mais les amendements déposés jusqu’ici font surgir d’autres contradictions et d’autres opposants. Dans plusieurs régions, la seule personne satisfaite des amendements ministériels est le député du gouvernement, complètement déconnecté de ce qui se passe sur le terrain. Nous dénonçons la menace de bâillon; nous invitons le ministre à être à l’écoute des partenaires de l’éducation », a lancé le président de la FCSQ, M. Alain Fortier. 

La FCSQ déplore d’autant plus l’intention du ministre que celui-ci a refusé le mois dernier de rencontrer les représentants des élus scolaires. 

« Les provinces ayant fait l’erreur d’abolir le palier scolaire reculent. De son côté, le Québec va de l’avant avec cette vieille idée n’ayant plus aucun ancrage en 2020. Ce brassage de structures n’apportera rien à la réussite des élèves, le véritable enjeu. Concentrons-nous sur cet objectif, pas sur l’abolition de la démocratie imposée par un bâillon antidémocratique », a conclu le président de l’ACSAQ, M. Dan Lamoureux.  

À propos de la FCSQ et de l’ACSAQ

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d’un million d’élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes grâce à l’engagement de quelque 120 000 employés. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

L'ACSAQ est la voix de l'enseignement public anglophone du Québec et représente quelque 100 000 élèves dans 340 écoles primaires et secondaires, centres de formation pour adultes et centres de formation professionnelle à l'échelle du Québec.

-30-

Source

Caroline Lemieux
Directrice des communications, des affaires publiques et de la concertation régionale
Fédération des commissions scolaires du Québec

Tél. : 418 651-3220
Cell. : 418 570-9716
clemieux@fcsq.qc.ca
Twitter : @fcsq