Rôle des commissions scolaires

Un des acteurs complémentaires et indissociables du système public d'enseignement

Actuellement, le système public d’enseignement est composé d’acteurs complémentaires et indissociables qui mettent les élèves au centre de leurs priorités :

  • 1 ministère qui établit les orientations et les programmes;
  • 72 commissions scolaires qui, dans toutes les régions du Québec, veillent à la réussite des élèves en offrant des services essentiels aux 2 500 établissements d’enseignement pour qu’ils puissent se consacrer entièrement à leur mission éducative.

Pour remplir cette mission, les élus scolaires, assistés par leur direction générale, assurent un partage équitable des ressources entre les différents établissements de leurs milieux pour donner une chance égale de réussite à tous leurs élèves, peu importe leur situation socioéconomique, géographique ou leur capacité d’apprentissage.

Les commissions scolaires assurent aussi une optimisation des ressources par une gestion commune et cohérente des services offerts aux écoles, que ce soit pour les infrastructures ou le soutien informatique, le transport scolaire, la gestion de la paye et l’embauche des employés, la réparation, l’entretien ou la construction des écoles, les services éducatifs ou de formation offerts aux écoles…

Les commissions scolaires se préoccupent que toute personne jeune ou adulte puisse avoir accès aux services éducatifs auxquels elle a droit quels que soient ses besoins particuliers ou sa situation géographique.

Les commissions scolaires contribuent également au développement régional en formant une main-d’œuvre qualifiée et performante, en accompagnant les entreprises qui souhaitent augmenter la productivité de leurs employés par la formation continue, en menant des travaux avec de nombreux organismes concernant, notamment, l’accueil des immigrants et en mettant au service de la communauté des infrastructures sportives et culturelles.

Les actions des commissions scolaires sont guidées par leur plan stratégique basé sur :

  • le contexte dans lequel elles évoluent;
  • les besoins de leurs écoles et de leurs centres;
  • les caractéristiques et les attentes du milieu qu'elles desservent;
  • les principaux enjeux auxquels elles font face, entre autres en matière de réussite.