Consultations prébudgétaires Plus d’un milliard de dollars nécessaires pour financer les besoins des élèves!

15 février 2019 11:00

Québec - Même après de nombreuses relances, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) a été ignorée par le ministre des Finances dans le cadre de ses consultations prébudgétaires. Étant responsables d’un budget de plus de 10,2 milliards de dollars dédié à la réussite des élèves, les commissions scolaires rendent publiques aujourd’hui leurs recommandations et leurs priorités en vue du prochain budget du gouvernement du Québec. 

« Pour l’an prochain, afin de démontrer qu’il n’y a aucune coupe en éducation, le budget devrait contenir au minimum l’augmentation des coûts de système de 4 %, pour arriver à un total de 10,6 milliards de dollars. À ce niveau, il n’y a aucun développement, aucun réinvestissement. Pour favoriser les priorités du réseau, pour améliorer la persévérance et la réussite scolaires, nous demandons un réinvestissement de plus d’un milliard de dollars », a ajouté le président de la FCSQ, Alain Fortier. 

Services aux élèves, annulation des compressions récurrentes et infrastructures
« Pour les services professionnels aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA), le dernier plan budgétaire prévoit un ajout de 40 millions de dollars pour embaucher des professionnels. Il faut sans nul doute ajouter des sommes pour donner encore plus de services aux élèves les plus fragiles. De plus, le défi de la valorisation du personnel de l’éducation nous permet d’anticiper des sommes consacrées à cet enjeu important ».

Malgré les nouveaux investissements, les compressions paramétriques récurrentes, depuis 2011-2012, continuent de s’appliquer dans le réseau scolaire et représentent un effort budgétaire annuel de près de 250 M$. Ces réductions budgétaires ont diminué, voire éliminé, toute marge de manœuvre des commissions scolaires, ce qui a entraîné des conséquences négatives sur la qualité des services aux élèves dans toutes les régions du Québec. La FCSQ demande au ministre des Finances l’annulation de ces compressions.

« Nos écoles doivent être accueillantes, belles et propices à l’apprentissage. Sur le plan des infrastructures, nous le savons, les besoins sont immenses. En plus de rénover et d’améliorer les bâtiments existants, les hausses démographiques importantes dans plusieurs régions du Québec créent une pression additionnelle imposant la construction de nouvelles écoles ou des agrandissements. Pour résorber le déficit d’entretien de nos bâtiments, un investissement additionnel d’un milliard de dollars pour chacune des dix prochaines années est nécessaire. Pour les ajouts d’espace, notamment la construction des nouvelles écoles, un montant minimum de 600 millions est requis », a ajouté Alain Fortier.

Tenir compte de l’expertise locale
« Le réinvestissement d’un milliard demandé aujourd’hui ne tient pas compte du financement des priorités du gouvernement : la maternelle 4 ans et l’heure additionnelle d’activités parascolaires, par exemple. Le monde de l’éducation est complexe, il ne faut pas faire l’économie de la contribution de l’expertise de chacun. Depuis que le gouvernement est en place, il semble faire fi de son réseau politique scolaire. Force est d’admettre que les décisions sont uniformisées, centralisées à Québec. Pourquoi ne pas profiter de la présence des élus scolaires pour prendre le pouls des régions et développer des mesures budgétaires pour les élèves? Nous pourrons ainsi ensemble avancer vers le même objectif : la motivation, la persévérance et la réussite scolaires des élèves de notre réseau public d’éducation », a conclu le président de la FCSQ.

L’ensemble des recommandations de la FCSQ est disponible ici : http://fcsq.qc.ca/publications/etudes-et-memoires/memoires-et-avis/

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d’un million d’élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes grâce à l’engagement de quelque 120 000 employés. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

-30-

Source

Caroline Lemieux
Directrice des communications et des affaires publiques
Fédération des commissions scolaires du Québec
- Tél. : 418 651-3220
- Cell. : 418 570-9716
clemieux@fcsq.qc.ca 
Twitter : @fcsq