Adoption du projet de loi no 144 La FCSQ se questionne au sujet de l’enseignement à la maison

9 novembre 2017 11:31

Québec – La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) prend acte de l’adoption du projet de loi no 144 aujourd’hui à l’Assemblée nationale. La FCSQ est particulièrement satisfaite des amendements apportés à la Loi sur l’instruction publique (LIP) qui vont donner accès à la gratuité des services éducatifs aux élèves sans-papiers, tout en assurant la confidentialité de leurs renseignements personnels, comme elle l’avait demandé lors des consultations. Toutefois, la Fédération se questionne concernant certains amendements au sujet de l’enseignement à la maison qui ont été présentés et adoptés lors de l’étude article par article du projet de loi.

En effet, la FCSQ est étonnée que le ministre de l’Éducation ait fait le choix de centraliser au ministère l’approbation, le suivi et l’évaluation du projet d’apprentissage présenté par les parents qui souhaitent scolariser leur enfant à la maison. Elle accueille toutefois cette nouvelle façon de faire et offre sa collaboration lorsque viendra le temps d’analyser la faisabilité et les impacts de cette nouvelle procédure.

« La FCSQ souhaite participer aux travaux de la Table de concertation nationale en matière d’enseignement à la maison, afin de partager ses préoccupations et proposer des solutions pour garantir une éducation de qualité aux élèves scolarisés à la maison », a déclaré le président de la FCSQ, M. Alain Fortier.

La Fédération constate également, à la lecture du projet de loi adopté, qu’il contient de nouvelles dispositions pour l’instauration de projets pilotes en matière de formation à distance. Les commissions scolaires seront aussi présentes pour partager leur expertise.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d’un million d’élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

-30-

Source : Caroline Lemieux
Attachée de presse
Fédération des commissions scolaires du Québec
Tél. : 418 651-3220
Cell. : 418 570-9716
clemieux@fcsq.qc.ca 
Twitter : @fcsq