Élections scolaires reportées « Si on ne vote pas aux élections scolaires aujourd’hui, c’est pour mieux voter le 1er novembre 2020 » – Alain Fortier

4 novembre 2018 08:00

Québec - La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) profite de cette journée, au cours de laquelle devait se tenir des élections scolaires générales, pour rappeler que le report des élections au 1er novembre 2020 s’accompagnait de conditions. « Si on ne vote pas aux élections scolaires aujourd’hui, c’est pour mieux voter le 1er novembre 2020. », a souligné le président de la FCSQ, Alain Fortier.

Le 6 juin dernier, le projet de loi no 185, Loi reportant la prochaine élection scolaire générale et permettant au gouvernement d’y prévoir l’utilisation d’un mode de votation à distance, a été adopté à l’Assemblée nationale. Rappelons que plusieurs arguments ont contribué au report du scrutin scolaire : la quasi-simultanéité des scrutins provincial et scolaire; la nécessité de mettre en place des moyens, dont la votation à distance, pour favoriser la participation citoyenne; et l’instauration d’un cycle électoral avec des élections municipales en 2017, provinciales en 2018, fédérales en 2019 et scolaires en 2020, favorisant ainsi la promotion, la valorisation et la participation des citoyens à ces scrutins.

Les élus scolaires ont la conviction que les députés, eux-mêmes nouvellement élus lors d’un exercice démocratique, ont le devoir d’encourager la participation citoyenne. « Nous tenons à réitérer notre attachement profond à la démocratie scolaire et à la démocratie en général. Nous croyons que la responsabilité vis-à-vis la valorisation de cette démocratie doit être partagée par tous : élus de tous les paliers, Directeur général des élections du Québec, gouvernement et citoyens. », précise M. Fortier.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d’un million d’élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes grâce à l’engagement de quelque 120 000 employés. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

-30-

Caroline Lemieux
Directrice des communications et des affaires publiques
Fédération des commissions scolaires du Québec
- Tél. : 418 651-3220
- Cell. : 418 570-9716
clemieux@fcsq.qc.ca 
Twitter : @fcsq