Sondage SOM Les services aux élèves sont au cœur des préoccupations des Québécois

8 octobre 2019 13:36

Québec - Dans la foulée de la réforme Roberge, la Fédération des commissions scolaires du Québec rend publics les résultats d’un sondage mené par la firme SOM, mené du 24 au 29 septembre auprès de 1119 répondants, concernant la gouvernance du réseau scolaire et les priorités des Québécois en éducation.

Les trois principaux objectifs des Québécois en matière d’éducation sont :

  • Améliorer les services aux élèves ayant des besoins particuliers (41 %)
  • S’assurer que chaque élève atteint son plein potentiel (40 %)
  • Avoir plus de spécialistes en milieu scolaire (orthophonistes, psychologues, etc.)

L’objectif Améliorer les structures scolaires est la priorité de seulement 14 % des répondants. Il s’agit du 10e objectif des Québécois parmi les 12 proposés pour améliorer le réseau d’éducation.

« Nous l’avons dit la semaine dernière, le ministre semble déconnecté de son réseau. Les priorités des acteurs de l’éducation sont les mêmes que celles des Québécois : les services aux élèves, le nombre de spécialistes, la réparation des écoles, la valorisation du personnel. Le brassage inutile de structures n’est l’objectif de personne, sauf de l’idéologie du gouvernement. Les élu.e.s scolaires sont branchés sur leur milieu, ils connaissent les priorités du réseau public d’éducation. Déjà, des élus municipaux, des parents, des syndicats, expriment des inquiétudes. Les consultations parlementaires à venir doivent être le plus large possible, afin d’entendre toutes celles et ceux désirant s’exprimer sur la réforme Roberge », a indiqué Alain Fortier.

Améliorons la démocratie
Près de la moitié des répondants privilégient l’amélioration des élections scolaires par de nouveaux outils ou le jumelage aux élections municipales, comme cela se fait pour l’ensemble des autres provinces canadiennes (38 %), ou le maintien tel quel des élections (11 %).

« Les élu.e.s scolaires ne souhaitent pas le statu quo; trouvons ensemble des façons d’améliorer la démocratie et la participation citoyenne. Il existe des outils, le vote électronique par exemple, pouvant être mis en place afin de soutenir la démocratie au Québec. C’est ce genre de leadership que nous souhaitons de la part de nos élus provinciaux », a conclu le président de la FCSQ.

À propos
La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d’un million d’élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes grâce à l’engagement de quelque 120 000 employés. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

-30-

Source

Caroline Lemieux
Directrice des communications, des affaires publiques et de la concertation régionale
Fédération des commissions scolaires du Québec
Tél. : 418 651-3220
Cell. : 418 570-9716
clemieux@fcsq.qc.ca
Twitter : @fcsq