Projet de loi n° 185 La FCSQ réitère son appui au DGEQ

30 mai 2018 15:03

Québec - Présente mercredi matin à l’audition du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) sur le projet de loi n° 185, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) réitère son appui au DGEQ et rappelle l’importance de lui accorder les moyens et les ressources nécessaires à la mise en place d’un mode de votation à distance pour l’élection scolaire générale du 1er novembre 2020.

Appui au DGEQ et votation à distance

La FCSQ appuie la demande du DGEQ d’obtenir un mandat clair de l’Assemblée nationale pour identifier les enjeux entourant le vote électronique au Québec afin d’offrir ce vote aux prochaines élections scolaires. « Nous croyons sincèrement qu’au 21e siècle, il est grand temps de faire le virage numérique et de favoriser la participation citoyenne grâce au vote à distance. Afin de permettre au DGEQ la mise en place de ce mode de votation, ce dernier a besoin de ressources suffisantes, comme il l’a déclaré en octobre 2017, pour mener à bien cet important chantier. », indique le président de la FCSQ, Alain Fortier.

La FCSQ invite donc les parlementaires à accorder toute l’importance nécessaire à l’article 5 du projet de loi no 185, afin que les travaux devant mener à l’utilisation d’un mode de votation à distance pour l’élection scolaire générale du 1er novembre 2020 puissent débuter dans les meilleurs délais.

La FCSQ tient à rappeler que le printemps ne constitue pas un moment propice pour tenir des élections scolaires, compte tenu des obligations et des responsabilités liées à l’adoption du budget et à l’organisation scolaire.

Démocratie scolaire

« Nous tenons à réitérer notre attachement profond à la démocratie scolaire et à la démocratie en général. Nous croyons que la responsabilité vis-à-vis la valorisation de cette démocratie est partagée par tous : élus de tous les paliers, DGEQ, gouvernement et citoyens. », précise le président de la FCSQ.

Malgré cette conviction profonde, la FCSQ est en accord avec le report des élections scolaires pour des raisons liées justement à cette responsabilité partagée. Elle y voit d’abord et avant tout une opportunité de réunir les conditions favorables à l’exercice de l’acte démocratique scolaire par les citoyens. Ce que la tenue d’une élection scolaire, quelques semaines seulement après l’élection provinciale, ne permet pas.

En mettant en place des solutions concrètes d’ici 2020 pour faciliter la participation des citoyennes et des citoyens du Québec, la FCSQ est d’avis que cette approche assure un avenir et une voix plus forte pour les commissions scolaires. « Nos communautés se sont battues pour le maintien des élections scolaires; assurons-nous d’avoir des conditions gagnantes pour le prochain scrutin et pour l’ensemble des paliers démocratiques. », ajoute M. Fortier.

« Valoriser un palier de gouvernement aura certes un effet d’entrainement sur les autres paliers, dont le taux de participation est également en baisse depuis quelques années. », déclare M. Fortier.

La FCSQ rappelle qu’inscrire les élections scolaires à l’intérieur d’un calendrier favorisera leur promotion, leur valorisation et la participation des citoyens au scrutin. Le report des élections scolaires en 2020 permet d’instaurer un cycle électoral : les élections municipales en 2017, les élections provinciales en 2018, les élections fédérales en 2019 et, finalement, les élections scolaires en 2020. Ainsi, chaque palier de démocratie dispose de son année électorale, toutes les élections ayant lieu à l’automne.

À propos de la FCSQ

La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) a été créée en 1947. Elle regroupe la majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les instances de la Fédération sont composées d’élus scolaires qui représentent les commissions scolaires membres. La FCSQ a comme mission de défendre les intérêts de ses membres et de faire avancer la cause de l’éducation au Québec. Elle produit notamment, à la suite de consultations auprès des commissions scolaires et du réseau, des mémoires, des avis, des recommandations et des propositions afin de faire valoir le point de vue du réseau concernant les enjeux du système public d’éducation.

 

 

- 30 -

Caroline Lemieux
Directrice des communications et des affaires publiques
Fédération des commissions scolaires du Québec
Tél. : 418 651-3220
Cell. : 418 570-9716
clemieux@fcsq.qc.ca 
Twitter : @fcsq