Plan de gouvernance scolaire de la CAQ De vieilles idées qui ont déjà été rejetées

18 janvier 2018 09:13

Québec - La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) est très étonnée que la Coalition Avenir Québec (CAQ) revienne à la charge avec de vieilles idées concernant la gouvernance scolaire, idées qui ont déjà été rejetées après un long débat en commission parlementaire il y a à peine un an. En effet, plusieurs propositions du porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière d’éducation, Jean-François Roberge, étaient contenues dans le projet de loi no 86, lequel a été mis de côté après une large consultation auprès de tous les organismes concernés, au printemps 2016.

Il est toujours surprenant d’entendre des élus souhaiter l’abolition d’un autre palier démocratique. Le taux de participation aux élections scolaires est effectivement bas, mais ceux des élections municipales, provinciales et fédérales sont en baisse également. Tout élu devrait se questionner sur les manières d’inciter la population à exercer ce droit démocratique fondamental, et non vouloir l’abolir. « À mon avis, chaque fois que l’on tente de discréditer un palier démocratique, la participation aux élections en souffre, non seulement pour ce même palier, mais pour les autres paliers également. La baisse récente de participation aux élections municipales est un exemple récent de cet effet », a déclaré le président de la FCSQ, Alain Fortier.

La Fédération considère que les débats de structure n’ont pas leur place dans un contexte où la priorité doit être accordée à la réussite des élèves et à divers enjeux qui y sont liés notamment la persévérance scolaire, la valorisation de la profession enseignante, les services différenciés aux élèves à besoins particuliers, la mobilisation des partenaires de l'éducation, la complémentarité des acteurs de l'éducation, l'intégration des élèves issus de l'immigration, et l’adéquation formation emploi pour ne nommer que ces enjeux largement partagés par l'ensemble des acteurs soucieux de la question scolaire.

« À un moment où la société québécoise est mobilisée pour la réussite, la vieille ritournelle du deuxième groupe d’opposition se place à contre-courant des réelles priorités du milieu de l’éducation, a conclu Alain Fortier.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d’un million d’élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

- 30 -

Source

Caroline Lemieux
Attachée de presse
Fédération des commissions scolaires du Québec
Tél. : 418 651-3220
Cell. : 418 570-9716
clemieux@fcsq.qc.ca 
Twitter : @fcsq