La FCSQ prend acte du rapport du Protecteur du citoyen sur le protecteur de l’élève

31 octobre 2017 16:46

Québec - La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) prend acte du rapport déposé aujourd’hui par le Protecteur du citoyen dans lequel il fait plusieurs recommandations concernant le processus d'examen des plaintes dans les commissions scolaires et les écoles.

Les commissions scolaires souhaitent que la population et particulièrement les parents, aient confiance dans le processus d’examen des plaintes du réseau scolaire et dans l’institution du protecteur de l’élève. Elles offrent donc leur collaboration au ministre de l’Éducation pour les travaux à venir sur l’amélioration de ce processus et sur une redéfinition éventuelle du rôle du protecteur de l’élève.

« Le protecteur de l’élève est une institution relativement récente dans le réseau scolaire et il est normal de faire un bilan de son implantation et de proposer certaines améliorations », a déclaré le président de la FCSQ, Alain Fortier.

La FCSQ s’interroge toutefois sur certaines recommandations du Protecteur du citoyen, notamment celle qui consiste à faire du protecteur de l’élève la porte d’entrée de la procédure d’examen des plaintes.

« Dans nos écoles, nous enseignons aux élèves que la résolution de conflits passe d’abord par le dialogue et nous pensons que cela devrait aussi être le moyen privilégié lorsqu’une mésentente survient entre un parent et un membre du personnel de la commission scolaire par exemple. De plus, cette recommandation viendrait alourdir considérablement la tâche du protecteur de l’élève et aurait un impact financier important », a souligné M. Fortier.

La Fédération souhaite évidemment que le projet de loi annoncé par le ministre sur cette question fasse l’objet de consultations en commission parlementaire.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d’un million d’élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

 

-30-

Source : Caroline Lemieux
Attachée de presse
Fédération des commissions scolaires du Québec
Tél. : 418 651-3220
Cell. : 418 570-9716
clemieux@fcsq.qc.ca 
Twitter : @fcsq