Persévérance scolaire

Consultations publiques sur la réussite éducative

Du 16 septembre au 10 novembre 2016, vous pouvez donner votre opinion en ligne. Votre contribution est essentielle au développement d’une vision commune de la réussite éducative et à la réflexion sur les priorités d’action pour l’atteindre.

La persévérance scolaire : un engagement collectif

À chaque jour, dans toutes les écoles du Québec, des milliers d’intervenants des commissions scolaires s’investissent corps et âme pour faire réussir nos élèves. Mais malgré toute leur bonne volonté, ils ne peuvent à eux seuls relever ce défi. La réussite de chaque élève, c’est l’affaire de toute la collectivité! Des parents, des grands-parents, des entreprises, du milieu des affaires, des médias et de la société en général qui doivent offrir un milieu propice au développement des jeunes, valoriser notre système public d’éducation et faire de la persévérance scolaire une priorité.

Avec l’engagement de toute la collectivité, nous pourrons aspirer à diplômer ou à qualifier tous nos élèves, à créer un avenir meilleur ainsi qu’une société plus forte qui assurera à tous une qualité de vie accrue.

Stratégie d'action visant la persévérance et la réussite scolaires

Le 9 septembre 2009, le gouvernement a rendu publique sa Stratégie d'actions visant la persévérance et la réussite scolaire. Intitulée L'école, j'y tiens, cette stratégie a été accueillie très favorablement par la FCSQ puisqu'elle propose 13 voies de réussite et confirme notamment le leadership des commissions scolaires en matière de persévérance tout en répondant à de nombreuses demandes formulées par les élus scolaires depuis quelques années. La Fédération voit aussi d’un bon œil la création d’un comité de vigie et est heureuse d’en faire partie.

Assises régionales sur la persévérance scolaire

Trouvant essentiel d’assumer un leadership important dans ce dossier prioritaire et d’organiser des activités rassemblant les partenaires de la réussite, les membres du conseil général de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) ont résolu, en octobre 2008, de faire appel à chacune des régions du Québec pour tenir des assises régionales sur la persévérance et la réussite scolaires. Cette vaste mobilisation visait notamment à :

  • permettre aux commissions scolaires et aux établissements d’exposer la situation qui prévaut dans leur milieu respectif;
  • identifier les mesures porteuses de succès dans le but d’en assurer la diffusion au niveau provincial.

Selon les milieux, les assises sur la persévérance et la réussite scolaires ont pris différentes formes afin de s’adapter au contexte de chaque région et de répondre à leurs attentes et à leurs besoins. Les régions ont fait parvenir un bilan de leurs travaux à la FCSQ qui a compilé et analysé l’information reçue et produit deux documents :

  • Le Bilan des assises régionales sur la persévérance scolaire
    Ce document recense les activités menées en 2008-2009 et brosse un portrait des caractéristiques de chacune des régions. Il comporte également une série de constats tirés de l’analyse des documents reçus des régions visant à améliorer la situation qui prévaut au Québec.
  • Le Répertoire de projets visant la persévérance scolaire
    Ce répertoire se veut un outil de partage d’expertise et de réseautage qui présente des initiatives existantes dans le réseau et permettra de contacter rapidement les personnes instigatrices des projets. Les 131 projets qui ont été sélectionnés pour composer ce document sont destinés à une ou plusieurs clientèles tels les élèves du préscolaire, du primaire, du secondaire, de la formation professionnelle, de l’éducation des adultes ainsi que les parents, les employeurs et autres partenaires concernés par cette importante priorité.

Publications sur la persévérance et la réussite scolaires

Liens utiles

  • Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

  • perseverancescolaire.com
    L’ensemble des régions sont déjà officiellement en action et se mobilisent pour prévenir le décrochage scolaire au Québec. Ce sont les Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative (IRC) qui sont au carrefour de tous les acteurs œuvrant à la réussite éducative des élèves québécois. Ce qui les distingue des autres acteurs de la persévérance scolaire : leur rôle de mobilisation des acteurs régionaux et de développement de partenariats locaux dans la promotion des conditions de réussite éducative.

  • CartoJeunes
    Il s'agit d'un un outil de diagnostic, de réflexion, d’aide à la décision et de soutien à l’action conçu spécialement à l’intention de tous ceux qui souhaitent contribuer à la réduction des inégalités en matière de santé et d’éducation des jeunes sur le plan local, régional et provincial. C'est aussi une plateforme de cartographie interactive qui permet d’interroger un vaste entrepôt contenant des milliers de données sur les conditions de vie et sur les parcours scolaires des jeunes québécois.

    On y retrouve notamment :

    - plusieurs nouveaux indicateurs sur les conditions de vie des jeunes;

    - la mise à jour des données sur les parcours scolaires au secondaire et au collégial;

    - des découpages plus fins pour certaines grandes villes du Québec.

  • Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)
    Fondé en 2002, le CTREQ a pour mission de stimuler et de contribuer à concrétiser l’innovation dans le domaine de la réussite éducative, grâce au transfert de la recherche, à l'appui de l'expérience de la pratique, à des services de liaison et de veille afin de permettre aux milieux de pratique d’améliorer leurs interventions pour accroître la réussite éducative.

  • Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES)
    Le Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) regroupe des chercheurs de trois universités (Université Laval, Université de Sherbrooke, Université du Québec à Trois-Rivières) et de la CSQ. Il se consacre à l'étude de la réussite et de la persévérance scolaires et au soutien des milieux scolaires dans leurs efforts pour favoriser la réussite de tous les élèves.

  • Commission sur l'éducation à la petite-enfance
    La Commission sur l’éducation à la petite enfance est une initiative de l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE), un réseau d’entreprises d’économie sociale. Les opérations et le secrétariat sont sous la responsabilité de l’Institut du Nouveau Monde (INM), une organisation sans but lucratif, dont la mission est de promouvoir la participation des citoyens à la vie démocratique. La Commission est indépendante et non partisane. La Commission suscitera un dialogue social qui portera sur quatre angles : la qualité, l’accessibilité, l’universalité et la gouvernance des services d’éducation à la petite enfance. Ceci, dans une perspective d’égalité des chances pour tous les enfants tel qu’il l’est énoncé dans la politique familiale du Québec de 1997.

  • Observatoire des touts-petits : agir maintenant pour les adultes de demain
    Inauguré le 18 avril 2016, l'Observatoire a pour mission de contribuer à placer le développement et le bien-être des tout-petits au cœur des priorités de la société québécoise.Le site diffuse des statistiques sur la petite enfance dont un tableau de bord avec des données liées à 45 thèmes sur le développement et les conditions de vie des enfants. Celles-ci permettront de soulever les enjeux les plus significatifs du développement et du bien-être des 0 à 5 ans et contribueront à faire des choix de société plus éclairés.

  • PÉRISCOPE
    Le réseau PÉRISCOPE (Plateforme Échange, Recherche et Intervention sur la Scolarité : persévérance et réussite) est une plateforme qui vise le croisement des perspectives de recherche et d'intervention en matière de scolarité, de persévérance et de réussite scolaires (PRS). Il veut encourager davantage de synergie entre les acteurs. PÉRISCOPE s’intéresse à tous les apprenants, du préscolaire (0-6 ans), du primaire, du secondaire, jusqu’au postsecondaire. Le réseau a comme stratégie de recherche-intervention l'étude de la participation des acteurs de l'éducation aux différents niveaux du système éducatif (groupe/classe, école, école/famille/communauté, gouverne).

  • Place aux jeunes en région
    Il s'agit d'une organisation favorisant la migration, l'établissement et le maintien des jeunes diplômés en région, âgés de 18 à 35 ans, en collaboration avec ses partenaires-promoteurs, les acteurs locaux, régionaux et nationaux.

Résolution - Assemblée générale de la FCSQ 2009

Réunis en assemblée générale les 29 et 30 mai 2009, les délégués des commissions scolaires francophones du Québec ont résolu de demander au ministère de l’Éducation d’analyser les constats dégagés à la suite de la tenue des assises régionales sur la persévérance scolaire. Ils ont aussi résolu de demander au Ministère d’établir un plan d’action, à convenir avec le réseau des commissions scolaires, afin de permettre de hausser le taux de réussite des élèves. La FCSQ demande également au ministère de mettre en place, dans les meilleurs délais, un plan de promotion et de valorisation de l’école publique, de la persévérance et de la réussite scolaires et de s’assurer que le financement consenti aux commissions scolaires leur permette de réaliser leur mission et d’assurer la réussite éducative du plus grand nombre d’élèves.

Forum Place aux élèves!
50 jeunes parlent de persévérance scolaire

Dans le cadre du 45e Congrès de la FCSQ, 50 jeunes, issus de toutes les régions du Québec, ont tenu un forum dans lequel ils ont fait part aux décideurs des commissions scolaires des éléments à mettre en place afin de favoriser la persévérance scolaire. Ils ont aussi identifié les acquis à conserver et ont donné une série de conseils aux élèves du primaire pour les aider à garder le cap sur la réussite scolaire.

Rapport du groupe d’action sur la persévérance et la réussite scolaires au Québec

Le 17 mars 2009, le Groupe d’action sur la persévérance et la réussite scolaires, présidé alors par M. L. Jacques Ménard de BMO Groupe financier et auquel la FCSQ fait partie, a dévoilé son rapport Savoir pour pouvoir visant à lancer un chantier national pour la persévérance scolaire. La Fédération a accueilli très favorablement ce rapport qui propose à la société québécoise de mettre de l’avant dix actions pour augmenter le taux de diplomation avant l’âge de 20 ans à plus de 80 %.